/ Peche durable / FIP et MSC, deux sigles pour une amélioration des pêcheries

FIP et MSC, deux sigles pour une amélioration des pêcheries

sole-gambie-640x290
Marine Stewardship Council de novembre 12, 2013 - 3:27 dans Peche durable
Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Linkedin
Share On Pinterest
Contact us

Par Margaux Favret, chargée partenaires et pêcheries au MSC France 

Margaux-Favret-MSC-FranceUn FIP, c’est un ‘Fishery Improvement Project’ en anglais ou un projet d’amélioration des pêcheries. Pour faire simple, une pêcherie qui se lance dans un FIP, est une pêcherie qui n’a pas encore atteint un niveau optimal de durabilité, mais qui souhaite y parvenir. Il s’agit souvent de petites pêcheries artisanales qui ont peu de données scientifiques, des faiblesses de gestion ou des ressources réduites, ce qui leur complique la tâche. Pour combler ces lacunes, l’idée Citation-FIP-MSC-1est de créer un partenariat multi-acteurs autour de la pêcherie  avec des organisations de gestion, des industriels, des scientifiques, des ONG ou encore des financeurs.  Ensemble, ils vont aider la pêcherie à mettre en place des mesures appropriées pour qu’elle devienne plus durable. De nombreuses pêcheries, de plus en plus sollicitées par les acteurs du marché des produits de la mer, cherchent à se lancer dans un FIP. Car les distributeurs qui s’engagent à s’approvisionner durablement, reconnaissent l’importance des FIP crédibles et se tournent de plus en plus vers les produits  de ces pêcheries.

Quel est le lien entre les FIP et le programme MSC ?

N’importe quelle pêcherie peut monter un FIP, qu’elle ait ou non l’obtention de la certification MSC comme objectif. Mais pour gagner en crédibilité et en rigueur, et pour répondre à une demande croissante des distributeurs, une grande majorité d’entre elles utilise le Référentiel MSC comme outil de comparaison.

Lorsque c’est le cas, voici les différentes étapes à suivre :Citation-FIP-MSC-2

  • Pour débuter, une pêcherie en FIP va se lancer dans une pré-évaluation selon le Référentiel MSC. C’est une sorte de galop d’essai qui lui permet de se mesurer aux 31 critères du MSC et d’identifier les domaines dans lesquels la pêcherie est durable, et ceux pour lesquels elle doit s’améliorer. Pour que cette étape soit la plus efficace possible, elle est souvent effectuée par un organisme de certification indépendant, un consultant ou une personne qui connaît bien le Référentiel MSC et son fonctionnement.
  • Une fois les lacunes identifiées, la pêcherie et les partenaires engagés dans le FIP vont déterminer les mesures à mettre en place pour combler les carences et répondre à l’ensemble des critères du MSC. Ils fixent alors ensemble des plans d’actions répondant aux questions suivantes : Quel type d’action ? Pour quelle amélioration ? Qui s’en charge ? Comment ? Combien de temps ?
  • Dès que les améliorations ont porté leurs fruits, la pêcherie peut alors essayer d’obtenir la certification MSC pour démontrer sa durabilité et ses progrès.

Pour éviter tout conflit d’intérêt, le MSC n’intervient pas directement au sein des FIP. Cependant, nous souhaitons améliorer l’accès à notre programme pour les pêcheries artisanales. C’est pourquoi nous accordons beaucoup d’intérêt aux FIP qui peuvent être des catalyseurs importants d’améliorations. Cependant, ces projets peuvent être très hétérogènes et certains ne donnent pas les résultats escomptés au départ. Nous avons donc récemment décidé de créer des supports pour aider les pêcheries à mettre en place des partenariats et des FIP rigoureux, crédibles, efficaces et basés sur le Référentiel MSC. Il s’agit de documents explicatifs pour aider les pêcheries à créer des plans d’action et à instaurer des partenariats efficaces. Nous organisons également des ateliers pour leur expliquer la démarche et le programme MSC. D’ailleurs, nous travaillons actuellement sur un outil très complet qui verra le jour courant 2014 et qui devrait donner un cadre plus clair et  faciliter le déroulement des FIP !

Quelques exemples de FIP

sole-de-Gambie-FIP-MSCLe FIP de la sole de Gambie est un très bon exemple de collaboration réussie ! Pour améliorer sa durabilité, cette pêcherie a instauré des partenariats avec divers acteurs, dont Kaufland, un distributeur alimentaire allemand engagé dans le programme MSC. Ce dernier a mené une campagne de sensibilisation des consommateurs à la pêche durable en points de vente et s’est engagé à reverser 50 centimes d’euro par kilo de poisson labellisé MSC vendu au rayon frais. Le don de 100 000€ de Kaufland contribuera au développement de projets facilitant le quotidien des pêcheurs, à l’amélioration de la qualité du poisson et, potentiellement, à l’augmentation du prix de vente pour les pêcheurs. Si, comme nous l’espérons, cette pêcherie artisanale finit par décrocher la certification MSC, Kaufland proposera cette sole de Gambie à ses clients allemands. Initialement, c’est donc la demande des marchés qui a permis de mettre en place le FIP. Et pour beaucoup de pêcheries artisanales, cette incitation est très importante. Cela leur permet de financer leurs projets d’améliorations, de bénéficier de l’expertise et des conseils des partenaires du FIP et parfois même de trouver des nouveaux marchés pour leurs poissons.

projet-Inshore-Angleterre-MSCCitons également le ‘Project Inshore’ en Angleterre. Avec le soutien financier de plusieurs distributeurs et organisations, ce projet a permis de cartographier et d’analyser toutes les pêcheries côtières anglaises. Près de 400 pré-évaluations sur plus de 50 espèces de poissons, coquillages et crustacés et des dizaines de techniques de pêches ont été réalisées et ont permis de réfléchir à des mesures d’améliorations. Dorénavant, les autorités de gestions locales vont pouvoir mettre en place des plans d’action pour les pêcheries qui doivent s’améliorer, tandis que celles qui sont déjà prêtes pourront entrer en évaluation complète.

Ces deux exemples illustrent bien deux aspects importants des FIP : l’amélioration de l’accès au programme MSC pour les pêcheries artisanales et la création de partenariats entre les pêcheurs et divers acteurs qui joignent leurs forces, leurs compétences et leurs ressources pour améliorer les performances environnementales des pêcheries.


Citation-FIP-MSC-3Un FIP en France ?

On pourrait tout à fait imaginer un projet de FIP en France. Ce n’est pas encore le cas pour l’instant, mais pourquoi pas envisager un projet similaire au ‘project Inshore’ anglais ? On l’oublie trop souvent, mais il y a beaucoup de pêcheries artisanales en France. Elles ont, certes, des débarquements assez faibles, mais en termes de bateaux et d’hommes, elles représentent la majeure partie de la flotte française !

 

 

Marine Stewardship Council

Our mission is to use our ecolabel and fishery certification program to contribute to the health of the world’s oceans by recognising and rewarding sustainable fishing practices, influencing the choices people make when buying seafood, and working with our partners to transform the seafood market to a sustainable basis.

1 AJOUTER UN COMMENTAIRE
Évaluez cet article

Envoyez-nous un message ici

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 Commentaires
Show Buttons
Hide Buttons