/ Peche durable / La surfeuse et artiste Felicity « Flick » Palmateer, ambassadrice MSC pour les océans

La surfeuse et artiste Felicity « Flick » Palmateer, ambassadrice MSC pour les océans

© JJ Jenkins
L’équipe MSC de la région Océanie a rencontré Félicity « Flick » Palmateer, surfeuse et artiste professionnelle, mais également ambassadrice pour les océans.
Marine Stewardship Council de août 21, 2015 - 10:43 dans Peche durable
Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Linkedin
Share On Pinterest
Contact us

Tous les ans, MSC Océanie organise la journée des produits de la mer durables, qui se déroule en Australie. En 2015 l’équipe MSC et de fervents défenseurs de l’océan se sont réunis autour de la mer, de la rue et des réseaux sociaux, à travers le hashtag #FortheSea. Explorateurs, chercheurs, professionnels de la santé, et athlètes ont rejoint l’aventure afin d’insister sur l’importance du choix des produits de la mer durables pour garder nos océans en bonne santé.

L’un de ces ambassadeurs est la surfeuse professionnelle et artiste Felicity « Flick » Palmateer, déjà impliquée dans la Journée Mondiale des Océans qui s’est déroulée en juin 2015. L’équipe Océanie l’a rencontrée et a pu échanger avec elle sur son engagement pour l’Océan.

1. Comment votre engagement pour le MSC est-il apparu ?

Je passe la plus grande partie de mon temps à surfer, je suis constamment en contact avec l’océan et tous les jours inspirée par ses richesses et les créatures qui l’habitent. Beaucoup de mon art découle de la mer. J’ai envie d’aider à préserver les océans pour que les générations futures aient l’opportunité d’expérimenter et d’observer ce que j’ai la chance de voir tous les jours. Collaborer avec le MSC et encourager à choisir des produits de la mer certifiés durables est un moyen de remplir ces objectifs.

2. Pouvez-vous nous en dire plus sur la fresque que vous avez peinte à Bondi Beach pour la Journée Mondiale des Océans ?

Felicity-Flick-Palmateer-by-Kane-Skennar

© Kane Skennar

La tortue de mer et la baleine à bosse sont deux de mes premières peintures. Elles sont en général très appréciées, la tortue d’ailleurs tout particulièrement. L’espace de travail disponible pour réaliser la fresque était grand et le mur très large. J’ai tout de suite pensé qu’une version agrandie de chacune de ces espèces plairait beaucoup.

L’autre partie du mur qui borde la plage de Bondi Beach est très chargée, le choix du fond blanc a donc permis de distinguer cette partie du reste du mur et de focaliser l’attention sur la tortue et la baleine. Le fond blanc nous a également permis de mettre en évidence le message et le hashtag du MSC ; le lien entre la mer et ces animaux étant évident.

3. Quel est selon-vous le meilleur moyen pour convaincre une personne qui n’a jamais vu l’océan, de son importance ?

Aujourd’hui, beaucoup de personnes dépendent des ressources de poissons pour se nourrir. Il est donc nécessaire pour nous de considérer la préservation de l’océan et d’en faire une cause primordiale car elle représente un enjeu vital pour certaines populations.

4. Vous êtes une surfeuse professionnelle mais également une peintre exposée et céramiste, comment votre temps passé dans l’eau influence-t-il votre art ?

Je suis dans l’eau pratiquement tous les jours, cela change constamment. J’utilise les couleurs de l’eau ainsi que l’encre comme outil parce qu’ils me permettent de représenter au mieux la fluidité de l’océan.

Les céramiques que j’ai choisies lors de ma première exposition à Paddington et Margaret River m’ont été inspirées par la côte-ouest de l’Australie où j’ai grandi et appris à surfer. Quant aux couleurs, elles font référence aux souvenirs qui m’effleurent l’esprit quand je pense à chez moi.

5. Quel serait votre conseil pour des jeunes souhaitant faire une différence à leur échelle ?

« Penser globalement, agir localement » est un remarquable et puissant slogan et mantra. Avec cela en tête, vous comprenez que vos actions ont toujours un impact et que vous pouvez faire le choix d’une action et d’un résultat positif. Soyez concernés et soucieux. Chaque action entreprise a des conséquences à l’échelle globale.

Marine Stewardship Council

Marine Stewardship Council

Le MSC face aux risques de la surpêche, le MSC s’engage pour la préservation des espèces et de l’habitat marins grâce à un label exigeant qui permet aux consommateurs de faire le choix de la pêche durable. Avec la certification MSC et le label bleu, l’organisation agit avec ses partenaires pour un juste équilibre entre exploitation économique des produits de la mer et préservation des ressources et de l’environnement, pour aujourd’hui comme pour demain.
Marine Stewardship Council

Les derniers articles par Marine Stewardship Council (tout voir)

0 AJOUTER UN COMMENTAIRE
Évaluez cet article

Envoyez-nous un message ici

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Show Buttons
Hide Buttons