/ Peche durable / Du thon pêché durablement : défis et solutions

Du thon pêché durablement : défis et solutions

RS1967_MSC-Maldives-0381-scr-e1457371123145
Marine Stewardship Council de mai 18, 2016 - 8:29 dans Peche durable
Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Linkedin
Share On Pinterest
Contact us

Jim Humphreys, Coordinateur monde Pêcheries au MSC explique les défis et les solutions pour assurer la durabilité des stocks de thons et préserver la santé des océans.

La santé des populations de thon est essentielle pour la prospérité des océans et l’économie de la pêche. C’est également une importante source de nourriture. Le thon fait partie des poissons à  haute valeur commerciale dans le monde. Il est source de revenus pour des communautés de pêcheurs artisans mais aussi de grandes entreprises multinationales. C’est pourquoi la protection et la durabilité des populations de thons  est une priorité mondiale pour la préservation de l’espèce et le développement économique.

L’état des stocks de thons 

Il y a 23 stocks de thons sauvages principalement commercialisés (6 stocks de thon germon, 4 de thon rouge, 4 de thon obèse, 5 de thon listao et 4 de thon albacore). Un récent rapport de l’International Seafood Sustainability Foundation (ISSF) montre que 48% des stocks de thons ont atteint un niveau sain d’abondance, 39% sont surexploités et 13% sont à un niveau intermédiaire. Les stocks de thon listao, qui correspondent à plus de la moitié des captures mondiales, sont généralement sains. Cependant, toutes les populations de thon rouge et 2 des 6 stocks de thon germon sont surexploités. Certains stocks de thon albacore sont quant à eux en déclin. Selon ISSF, 13% des captures totales de thon proviennent de stocks où la pêche n’est pas bien gérée. Les captures mondiales de thon sont en constante augmentation, de moins de 0.6 millions de tonnes en 1950 à plus de 6 millions de tonnes aujourd’hui (UN FAO).  Cette tendance se poursuivant, il a non seulement un besoin urgent de réduire la pression sur les stocks déjà surexploités, mais aussi de protéger et gérer efficacement ceux qui sont encore en bonne santé.

Une gestion efficace est requise pour assurer dès à présent la reconstruction des stocks de thon là où c’est nécessaire et le maintien d’un niveau de pêche durable pour le futur.

Une gestion du thon, un défi mondial 

Les thons sont des espèces migratrices gérées par des Organisations Régionales de Gestion de la Pêche (ORGP). Il existe 4 principales ORGP chargées de la conservation et de la durabilité des stocks de thon de l’Océan Pacifique Est, Ouest et Central, de l’Océan Indien ainsi que de l’Océan Atlantique. Ces organisations comprennent chacune entre 21 et 50 pays membres et un consensus est nécessaire pour chaque prise de décision. Historiquement, les ORGP en charge du thon ont eu des difficultés à prendre des décisions à temps pour faire face au déclin des stocks, à l’augmentation de l’effort de pêche et des changements des pratiques de pêche.

Une approche efficace pour faire face au déclin des stocks de poisson est l’utilisation de Règles de Contrôles des Captures (Harvest Control Rules = HCR) qui définissent comment réduire l’effort de pêche lorsqu’une population est en déclin. Ces Règles de Contrôles des Captures sont reconnues comme les meilleures pratiques de gestion de pêcheries. Elles sont basées sur des points de référence scientifiques et sont inclues dans les exigences du Référentiel Pêcheries du MSC. Les stocks d’une pêcherie diminuent habituellement en raison d’un faible taux de jeunes poissons au sein d’une population ou de captures trop élevées. Dans ces cas-là, les ORGP doivent rapidement trouver une solution lorsque les stocks déclinent. Des Règles de Contrôles des Captures, qui sont scientifiquement testées, bien définies et convenues à l’avance, peuvent être plus rapidement instaurées et d’une plus grande efficacité qu’une gestion de chaque situation indépendamment par les autorités. Elles sont particulièrement importantes pour le thon et les autres stocks de grands migrateurs gérés par les ORGP, au sein desquels le corps décisionnaire est composé de nombreux états indépendants et où un consensus est nécessaire. Cette situation peut retarder des prises de décisions sur plusieurs années, et quand des stocks commencent à diminuer, les retards pris dans l’adoption de mesures de gestion conduisent presque toujours à un déclin plus important des stocks.

Comment sauver le thon ?

En mettant en place des exigences robustes et crédibles pour une pêche durable, le MSC fournit un standard que les pêcheries de thons peuvent viser afin d’assurer leur viabilité à long terme et la protection de l’environnement marin. Les motivations du marché, la préférence pour du thon labellisé MSC, récompensent les pêcheries durables et les motivent à la mise en œuvre de ces bonnes pratiques. Aujourd’hui, environ 721 000 tonnes de captures de thon sont certifiées MSC – ce qui représente environ 15% des captures de thon dans le monde.

Cependant, pour atteindre et maintenir la certification MSC, les pêcheries de thon doivent avoir une politique efficace afin d’assurer leur durabilité dans le temps.

Des améliorations possibles 

Les évaluations de la plupart des pêcheries de thon selon le Référentiel  MSC ont permis d’identifier une ou plusieurs améliorations que les pêcheries peuvent mettre en place pour assurer le maintien de leur certification. Cela peut demander l’adoption de Règles de Contrôles des Captures ou leur amélioration. Répondant à la nécessité de Règles de Contrôles des Captures bien définies et à la pression des pêcheries souhaitant atteindre et maintenir la certification MSC, un nombre d’ORGP ont intensifié leurs efforts pour améliorer les Règles de Contrôles des Captures sur de nombreux stocks.

Le MSC encourage les pêcheries, ONG et distributeurs à travailler ensemble pour encourager les ORGP à adopter les mesures nécessaires pour la protection des stocks de thon et assurer à long-terme une gestion scientifique de ces pêcheries clés

D’autres défis à relever 

La gestion des pêcheries de thon et la protection des stocks de thon sont compliquées. Il y a de nombreuses autres questions essentielles qui doivent être prises en compte et gérées par les pêcheries pour parvenir à atteindre les exigences du Référentiel MSC. Cela inclut notamment de minimiser les impacts environnementaux, comme sur les prises accessoires, d’assurer la traçabilité des produits jusqu’à l’étal de poisson et de développer des systèmes de contrôles efficaces pour préserver la santé des stocks de thon.

Pour en savoir plus :

ISSF publie régulièrement un rapport faisant état des stocks de poissons dans le monde . Ce rapport suit les progrès des stocks de thon en se référant aux exigences du MSC. >

Thon, DCP et prises accessoires >

Marine Stewardship Council

Marine Stewardship Council

Le MSC face aux risques de la surpêche, le MSC s’engage pour la préservation des espèces et de l’habitat marins grâce à un label exigeant qui permet aux consommateurs de faire le choix de la pêche durable. Avec la certification MSC et le label bleu, l’organisation agit avec ses partenaires pour un juste équilibre entre exploitation économique des produits de la mer et préservation des ressources et de l’environnement, pour aujourd’hui comme pour demain.
Marine Stewardship Council

Les derniers articles par Marine Stewardship Council (tout voir)

0 AJOUTER UN COMMENTAIRE
Évaluez cet article

Envoyez-nous un message ici

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Show Buttons
Hide Buttons